PINKY MARYSE`s ART WORK

Posted on July 30, 2007 By

Tu as peint ta vie en noir

Eclaboussant même ton propre sang

Es-tu si inconscient d’avoir posé

Tes mains sales sur moi ?

Tes mots, portés par ton haleine,

Me reviennent :

Mensonges à toi-même, bien plus qu’à moi.

Rêves mal aiguillés,

Tu répètes et te répètes les mêmes cycles.

As-tu vraiment pensé que je partagerais

L’indigence dans laquelle tu te vautres ?

Du sang des autres à ton sang,

De ton sang au sang des autres,

De ton sang à mon sang

Honte à toi !

Baisseras-tu les yeux devant ton image ?

Combien de vies te seront nécessaires ?

J’ai pitié des pauvres âmes errantes.

Uncategorized