Quels sont les matériaux utilisés dans l’art postal?

Pour le cas de l’art postal, la première et la seconde guerre mondiale ont permis sans le savoir la création de cette forme de communication sans que plusieurs personnes ne sachent qu’elle pouvait être appréciée quelques années plus tard. Mais, il fallait avoir des outils qui allaient faciliter la pratique de cette nouvelle forme de communication. Au départ, il n’a pas été facile de l’accepter dans le monde de la communication. Mais, plusieurs conditions et même contraintes ont participé de prêt et de loin à cette action. Et parmi les premières conditions, l’on peut parler des matériaux. Ceux-ci se présentent en deux vagues : les matériaux naturels et les matériaux manufacturés.

Les matériaux naturels

Lorsqu’on parle de matériaux naturels, il s‘agit de présenter les matériaux n’ayant subis une quelconque transformation. Bref, ils étaient utilisés à l’état brut. Vous avez donc : les feuilles, les coquillages, du sable, les plumes, de la terre, des fleurs, les lichens et bien d’autres.

Les matériaux manufacturés

Contrairement aux autres cités au dessus, ceux-ci devaient évidemment subir une transformation afin de se rendre bien utile dans le processus de communication proposée par l’art postal. Vous avez donc : des boutons, des tissus, des dentelles, emoji décoratifs, des petits jouets, des objets trouvés ou récupérés ailleurs, sans oublier les images.

Après avoir énoncé tous ces éléments, il est important de comprendre actuellement que pratiquer l’art postal n’est pas une chose évidente. Car il faut avoir la majorité des outils ou de matériels présentés ci-dessus. Une façon de comprendre que pour aller loin, il faut mieux ménager sa monture. En d’autres termes, l’on ne peut pas véritablement parler de l’art postal, si la majorité de ses instruments ne font pas parti de la réalisation de votre communication. Avec cette multitude de matériaux, d’aucuns ont pensé qu’elle n’avait pas sa place dans l’univers de la communication, que non !

POST REPLY